Sécurité routière

COMMENT FONCTIONNE UNE AUTO-ECOLE

COMMENT FONCTIONNE UNE AUTO-ECOLE

Depuis le nouveau millénaire, on entend parler d’« établissement d’enseignement de la conduite et de la sécurité routière », ce qui n’est rien d’autre que ce que nous appelons traditionnellement « auto-école » et qui pourtant la plupart du temps inclut aussi le service « moto-école ». Qu’est-ce qu’il y a à savoir et que le public peut ne pas encore savoir au sujet du fonctionnement de ce centre de formation ?

Les raisons d’être de l’auto-école

Le concept auto-école a été conçu dans les années 20 parce que le besoin d’ordonner et sécuriser la circulation des véhicules motorisés sur les voies publiques s’est fait ressentir. Aussi une école de conduite est-elle un centre de formation où tout futur conducteur s’instruit au sujet de la code de la route d’une part et sur la conduite de véhicule motorisé d’autre part et ce, en vue de passer des examens dont la réussite seulement permet l’obtention du permis de conduire officiel. Les auto-écoles informent les futurs conducteurs des dangers de la route, sensibilisent les usagers de la route aux règles de prudence et de civisme et s’assurent de former les candidats à la circulation sécurisée sur la route en les préparant aux examens de code et de conduite. Une auto-école propose trois catégories de formations : sur véhicule moins de 3,5 tonnes, sur poids lourdset sur moto. Certaines, dont Pedagomi qui est une auto-école sur Paris, proposent le permis accéléré.

La préparation des épreuves théoriques

Pour préparer les candidats inscrits chez elle à l’examen théorique, un centre de formation à la conduite les forme sur les règles de bonne conduite et de sécurité routière à travers le Code de la route. Elle les instruit sur les 11 thèmes réglementaires qui sont « Arrêt et stationnement », « croisement et dépassement », « économie et écoconduite », « règles de priorité », « règle de circulation », « signalisation », « tunnels et passage à niveau », « visibilité et éclairage », « usagers et partage de l’espace public » et « prise de conscience des risques ». Elle accomplit pour eux ensuite toutes les démarches nécessaires auprès d’un centre d’examen agréé. Les candidats auront à réussir à au moins 35 questions sur les 40 posées pour réussir le code de la route. L’établissement peut reprendre ceux qui échouent aux 5 présentations autorisées à l’épreuve de conduite et qui devront par conséquent repasser le code et la conduite.

La préparation des épreuves de conduite

L’examen de conduite se prépare avec des heures de conduite sur la catégorie de véhicule choisie dans le permis avec l’encadrement du moniteur de l’auto-école. L’établissement fournit l’espace d’apprentissage pour les premiers pas du candidat puis guide ce dernier progressivement vers les voies publiques. Le rythme est d’environ une leçon par semaine dans une auto-école classique mais dans un stage accéléré comme celui proposé par l’auto-école à Paris Pedagomi, il est quotidien pour peu que le candidat est continuellement disponible. Le moniteur réalise l’évaluation de conduite pour un candidat voulant se passer de la conduite accompagnée. Pour les candidats de la conduite accompagnée, l’auto-école fournit une formation initiale d’au moins 20 heures de conduite qui peuvent s’étaler sur 1 à 3 ans puis délivre une attestation de fin de formation. On peut aussi trouver des écoles de conduite qui donnent les leçons de code et de conduite en même temps

Une auto-école fournit le nécessaire pour que tout prétendant au permis de conduire puisse accomplir son stage de code et ses exercices de conduite puis se charge de réaliser pour lui les démarches aboutissant aux examens auprès d’un centre d’examen. Pour cela, elle propose un parc de véhicules motorisés de toutes les catégories de permis de conduire existantes.

Pas de Commentaires

Votre Commentaire