Blog-Notes d'Alain Joyandet

7 octobre 2008

Les journées parlementaires UMP des 2 et 3 octobre 2008 à Antibes

Après une session parlementaire extraordinaire consacrée à des sujets sociaux novateurs avec le projet de loi sur les revenus du travail et celui sur le Revenu de Solidarité Active, la session ordinaire s’est ouverte le 1er octobre avec deux textes majeurs pour les prochaines semaines : le Grenelle I et le Budget 2009.

Les parlementaires UMP se sont retrouvés la semaine dernière avec tous les membres du Gouvernement et les Présidents des Assemblées à Antibes pour débattre des conséquences de la Réforme des Institutions sur leur métier de parlementaire, en ayant à cœur de répondre à la question : comment être utiles chaque jour aux français ? Et pour évoquer également l’Europe.

Dans un esprit d’unité, de modernité et de proximité avec leurs électeurs, comme l’a souhaité le Président de la République, nous avons travaillé pour donner un élan politique fort à cette rentrée parlementaire.

Le dîner du jeudi soir avec les parlementaires francs-comtois

J’ai été heureux de retrouver tous nos parlementaires franc-comtois à cette occasion pour échanger avec eux, comme ici lors du dîner du jeudi soir.

5 octobre 2008

Réunion informelle des ministres du développement à Bordeaux : des avancées significatives

Dans cet hotel de Bordeaux aménagé pour l’occasion, nous avons donc débattu librement sur les cinq grands sujets inscrits à l’ordre du jour. Parmi ceux-ci, la crise alimentaire a occupé une place singulière. Face à cette catastrophe humanitaire qui a éclaté au printemps dernier, touchant de plein fouet une cinquantaine de pays, nous avons manifesté une volonté d’agir. Ainsi, nous dégagerons des moyens additionnels pour répondre à court et moyen termes aux différents aspects de la problématique : paysannerie, cultures vivrières, infrastructures.

A terme, l’Europe souhaite également combattre les causes profondes de la crise, relancer l’agriculture vivrière et familiale durable, soutenir le développement et les investissements du secteur privé, améliorer les conditions critiques de la production agricole, et aider les pays en développement à être moins vulnérables à la volatilité des prix et à la pénurie alimentaire.

Les autres débats ont concerné l’architecture de l’aide européenne -qui représente 60% du volume total d’Aide publique au développement dans le monde-, la préparation de la conférence de Doha sur le financement du développement (qui aura lieu début décembre), le renforcement des systèmes de santé dans les pays en développement et la lutte contre le changement climatique du point de vue des pays en développement.

Cette assemblée a accueilli des invités venant de l’extérieur du périmètre strict d’une réunion informelle ordinaire : le ministre norvégien, des experts, des représentants de la société civile. Tous les participants ont été reçus à dîner à l’hôtel de ville de Bordeaux, par Alain Juppé.

Cette réunion a permis de constater la force de l’engagement des Européens pour le développement.

Dans la rubrique “Discours” de ce blog, retrouvez le communiqué de presse que j’ai émis après cette réunion.

2 octobre 2008

Les Etats généraux du multilinguisme pour une Europe unie dans la diversité

Le 26 septembre, à l’occasion de la journée européenne des langues, j’ai accueilli à la Sorbonne 800 décideurs (traducteurs, chefs d’entreprises, directeurs de centres culturels, syndicalistes, etc…) venant des 27 pays de l’Union européenne pour les états généraux du multilinguisme.

Cette manifestation, sous présidence française de l’Union européenne, a également réuni divers ministres européens ainsi que le commissaire européen Léonard Orban et mes collègues Christine Albanel et Xavier Darcos.

A cette occasion, j’ai rappelé l’importance de la diversité des langues qui véhiculent chacune une histoire, une culture, une identité. C’est cette diversité qui fait la richesse de l’Union européenne, dont je vous rappelle la devise : « Unie dans la diversité ».
J’ai aussi souligné que développer les nouvelles technologies et la traduction en entreprise, offrir aux salariés la faculté d’apprendre des langues dans le cadre professionnel sont autant de pistes pour renforcer notre compétitivité. Cette stratégie doit d’ailleurs aller de pair avec une stratégie à l’interne, garantissant la communication en langue nationale pour les salariés au sein de l’entreprise.

19 juillet 2008

Hommage à Bronislaw Geremek

Je voudrais aujourd’hui saluer la mémoire de Bronislaw Geremek, disparu brutalement dimanche dernier.

Bronislaw Geremek

Francophone et francophile, ce grand intellectuel et eurodéputé polonais, figure du syndicat anticommuniste Solidarnosc dans les années 1980, avait largement contribué à faire entrer son pays dans l’Union européenne. Historien de formation, ancien conseiller de Lech Walesa, ancien ministre des Affaires étrangères, il était âgé de 76 ans.

Voici ce que disait Bronislaw Geremek, le 21 juin dernier, à Lyon, lors des Etats généraux de l’Europe, à ses amis Elie Barnavi, Krzysztof Pomian et Benoît Remiche, qu’il a aidé à créer le Musée de l’Europe à Bruxelles :
“Si l’on m’avait dit, aux jours sombres de la dictature, que je vivrais assez vieux pour voir mon pays devenir un membre à part entière de la famille européenne, j’en aurais souri comme on sourit à un beau rêve qui n’a aucune chance de se réaliser. Mais il fallait se battre comme si c’était possible…”
Lien vers le site du Musée de l’Europe

8 juin 2008

Un Championnat d’Europe des nations numérique

La cérémonie d’ouverture de l’Euro 2008 était tournée vers le numérique.

Les milliers de figurants, comme autant de pixels, enchainaient les déplacements et faisaient se succéder sous nos yeux des images, des figures, représentant les lieux et les symboles des deux nations hôtes de ce championnat : La Suisse et l’Autriche.

Et pour ne pas faire mentir cette tendance, les matches de cet Euro sont diffusés sur le Web ! Les conditions d’accès peuvent varier selon le pays dans lequel on se trouve : pour la France, les matches de groupes de cette phase finale sont diffusés gratuitement.

Vous pourrez, depuis le site officiel de l’UEFA, trouver les liens menant aux sites web des chaînes de télévision diffusant les rencontres :

Cliquez ici

Cette diffusion en direct sur le Web s’appuie sur une technique de flux (stream en anglais) : vous recevez sur votre ordinateur les images et les sons sans qu’ils ne soient enregistrés sur votre disque dur. Un petit logiciel les décode instantanément. Avec l’augmentation du débit moyen des connexions et l’optimisation des techniques de compression du signal, cette alternative télévisuelle monte en puissance sur Internet.

Bon Euro à tous et bonne chance aux Bleus dans leur quête du trophée européen !
(Bonne chance aussi à ceux qui n’aiment pas le football…)

22 mai 2008

Un projet mené à bien

A cette occasion, je voudrais saluer le travail réalisé et la collaboration fructueuse entre les services de la Ville de Vesoul, Réseau Ferré de France, la SNCF, les services de l’Etat, notamment la direction départementale de l’équipement qui a assuré la maîtrise d’oeuvre du projet, le cabinet d’architecture vésulien qui a soigné l’aspect paysagé du projet, et l’ensemble des entreprises de travaux publics régionales et locales bénéficiaires des marchés de travaux.

Merci aussi aux six cofinanceurs sans lesquels ce projet important pour le développement de Vesoul n’aurait pu voir le jour : l’Europe, l’Etat, Réseau ferré de France, le Conseil régional, le Conseil général, la Communauté de communes de l’agglomération de Vesoul.

Les délais ont été tenus, les coûts aussi. Voilà une belle opération menée sous la direction de mon premier adjoint, Alain Chrétien.

4 février 2008

En Congrès à Versailles pour adopter le Traité européen

Comme je vous l’avais confié dans mes précédents billets, (14 Décembre 2007, 15 Janvier 2008) je considère que cette ratification est un symbole fort pour la France.

Nicolas SARKOZY s’était engagé durant la campagne présidentielle à faire adopter un traité sur les institutions européennes. Ce traité simplifié, dont le Président de la République est à l’origine, permet à la France de revenir au centre de l’Europe. C’est la raison pour laquelle le Président de la République a décidé que la France serait un des premiers pays à ratifier le traité simplifié.

C’est un message fort que la France adresse à ces partenaires. La France peut aborder ainsi, sa présidence de l’Union, au 1er juillet 2008, dans les meilleures conditions possibles.

Le Traité simplifié n’est plus une Constitution, c’est un traité purement institutionnel qui permet à l’Europe à 27 de fonctionner correctement dans le respect des choix démocratiques de chacun.

L’Europe de Lisbonne renforce le rôle des Parlements nationaux sur le contrôle de la subsidiarité, se dote d’un visage pour l’incarner, instaure des nouvelles procédures de vote respectueuses du poids démographiques des Etats membres, étend à la majorité qualifiée des domaines où nous ne pouvons pas agir seul : lutte contre le terrorisme, lutte contre le changement climatique…..

Les craintes exprimées lors du référendum de 2005 ont été entendues et prises en considération.

A l’heure de la mondialisation et de l’émergence de nouveaux géants économiques et politiques, les institutions européennes doivent être plus efficaces afin de répondre aux attentes légitimes des citoyens de l’Union.

L’Union européenne aujourd’hui c’est 27 pays membres, c’est 485 millions d’habitants, c’est la première puissance économique et commerciale mondiale.

25 janvier 2008

Festival International des Cinemas d’Asie: moteur!

Le seul et le plus ancien festival des films asiatiques en Europe est à Vesoul! Il se déroule du 29 janvier au 5 Février, avec des séances non-stop de 10h à minuit au cinéma Majestic et au Théâtre Edwige Feuillère!

Cette 14e édition du Festival est l’occasion de mettre en lumière plus de 70 films asiatiques avec un accent particulier porté sur le Tadjikistan et les villes d’Asie.

Ce plaisir sera aussi l’occasion de décerner des prix, le 5 février à 20h30 au théâtre, dans les catégories « Longs métrages de fiction » et « Films documentaires », parmi des films inédits en France et en Europe.

Pour effectuer cette sélection, un jury cosmopolite a été constitué. Le réalisateur japonais Masahiro Kobayashi en sera le Président. Il aura à ses côtés la réalisatrice et actrice iranienne Niki Karimi, le réalisateur tadjik, Safarbek Soliev, et la réalisatrice libanaise Jocelyne Saab.

Vous êtes également appelés à voter pour vos favoris par le biais d’une urne dans les salles du Majestic!

Ce Festival est aussi l’occasion de mettre à l’honneur Stanley Kwan, réalisateur et producteur majeur de Hong Kong, Cyclo d’Or-Vesoul 2002, en effectuant une rétrospective de ses films, en sa présence. C’est aussi une manière de célébrer les 150 ans de l’instauration officielle des relations diplomatiques entre la France et le Japon.

Je suis heureux et fier que Vesoul accueille une manifestation d’une telle envergure, signe de la richesse culturelle et de l’ouverture des vésuliennes et des vésuliens!

Soyez nombreux à profiter de cette occasion unique de découvrir un magnifique cinéma asiatique!

Informations pratiques: www.cinemas-asie.com

15 janvier 2008

Modifier la constitution pour adopter le Traité de Lisbonne

Je souhaite vous préciser que la négociation d’un traité européen simplifié, ainsi que sa ratification par voie parlementaire, avaient été abordées dans le programme présidentiel de Monsieur Nicolas SARKOZY. Au deuxième tour des élections présidentielles, Nicolas SARKOZY a été élu à une large majorité – plus de 53% des suffrages exprimés. Alors qu’il avait été clair sur ses intentions, la démocratie a été respectée.


Par ailleurs, le traité simplifié n’est pas une Constitution. Les éléments les plus représentatifs de l’ancien traité constitutionnel, mais aussi les plus contestés, tels que la création de « lois européennes » ou les symboles de l’Union, ont été supprimés. Le traité simplifié tient ainsi compte des préoccupations exprimées par les Français.


En outre, il était indispensable de parvenir à un accord entre les 27 pays membres de l’Union européenne, afin de débloquer les institutions européennes qui étaient paralysées depuis de nombreuses années. Les grandes orientations sont donc simples, à savoir adapter les institutions européennes à une Union élargie, passer à la majorité qualifiée dans plus de trente domaines et doter l’Union de compétences solides pour affronter les défis de demain.


Ainsi, le Traité simplifié améliore de façon significative le poids de la France dans le processus de décision au Conseil de l’Union européenne, le nombre de voix attribuées à chaque pays se faisant proportionnellement au nombre de la population. Le nouveau Traité permet à l’Europe de mieux fonctionner dans les domaines stratégiques où la prise de décision pouvait être bloquée du fait du refus d’un seul pays. Les institutions deviennent donc plus démocratiques et plus efficaces. Le président de la Commission sera élu par le Parlement européen, renforçant ainsi l’importance des élections européennes et leur influence sur le fonctionnement de l’Union.


De surcroît, la politique d’action extérieure, la politique de défense et l’espace de liberté, de sécurité et de justice de l’Union européenne sont rénovés. Seule une Europe forte peut nous permettre un dialogue d’égal à égal avec nos grands partenaires, tels les Etats-Unis, la Russie ou les pays émergents comme la Chine. Ainsi, avec le nouveau Traité, la mise en place d’un Haut représentant pour les affaires étrangères et la politique de sécurité permettra à l’Union européenne de parler au nom des institutions européennes dans les institutions internationales lorsque l’Union aura adopté des positions communes.


Enfin, concernant le droit des individus, la Charte des droits fondamentaux, qui garantit de nombreux droits sociaux, tels que le droit de négociation et d’action collective, le droit à la sécurité sociale et à l’aide sociale, ou encore la protection contre les licenciements injustifiés, deviendra opposable, c’est-à-dire qu’elle pourra être invoquée par les citoyens européens devant un juge pour faire annuler des actes qui ne la respectent pas ou sont contraires aux droits qu’elle contient.

Je tiens pour conclure à vous dire que je participerai bien au débat législatif permettant la révision du titre XV de la Constitution et voterai ce texte à Versailles lors de la réunion du Congrès le 4 Février.

Tout en respectant votre opinion sur le sujet, je crois que ce Traité est juste, qu’il représente au mieux les intérêts de la France et des français et il est de mon devoir de Député de le défendre.

22 décembre 2007

Réponse à une question locale: Quelles sont les mesures annoncées pour les PME?

En effet, concernant l’Ifa et la taxe professionnelle, comme lui je considère que la France a une particularité en Europe : celle d’avoir deux impôts qui pèsent sur les entreprises même lorsqu’elles sont en difficulté.

Enfin, Nicolas Sarkozy a annoncé la réduction du délai de paiement pour les marchés publics d’Etat, qui passera de 45 jours maximum à 30 jours, dès l’année prochaine, pour les administrations d’Etat. “Tout jour de retard sera payé d’intérêts moratoires supérieurs au coût de financement des PME“, a-t-il précisé.

Je considère que tout ce qui libère les PME et les TPE est bon pour ces entreprises évidemment, mais aussi pour l’économie de la France tout entière.

Informatique et libertés | Crédits | Signaler un bug