Blog-Notes d'Alain Joyandet

25 avril 2009

Mon déplacement aux Assemblées de Printemps de la Banque mondiale et du FMI

Je participerai samedi 25 et dimanche 26 avril aux assemblées de printemps du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale à Washington.

Les assemblées ont lieu deux fois par an et réunissent les ministres des finances ou de la coopération des pays développés et des pays pauvres.

Cette réunion revêt une importance particulière, car elle intervient après les réunions du G20 de Londres où les 20 premières puissances économiques mondiales ont annoncé leur réponse concertée à la crise. Cette crise est née dans les pays riches mais frappe gravement les pays du Tiers monde : en 2009, entre 55 et 90 millions de personnes deviendraient pauvres ; entre 2009 et 2015, la mortalité infantile ferait 1.400.000 victimes supplémentaires.

Je ferai au nom de la France des recommandations pour l’usage des sommes nouvelles qui ont été dégagées en faveur du développement.
Je compte notamment demander qu’un effort particulier soit fait en faveur des pays les moins avancés, notamment africains.
Je recommanderai en outre que l’ aide soit en priorité affectée à l’agriculture et aux infrastructures.

18 avril 2009

Mon déplacement d’hier à Lille

Dans le cadre de mon tour de France des régions françaises dédié à la coopération décentralisée, je me suis rendu hier dans la capitale des Flandres.

IMG_0061.jpg

La journée a commencé par une réunion avec l’ensemble les principales collectivités territoriales et associaltions de la région Nord-Pas-de-Calais impliquées dans la coopération décentralisée. Cette région est l’une des plus active, si ce n’est la plus active, et l’intérêt des participants m’a confirmé cette vivacité du Nord-Pas-de-Calais.

IMG_0062.jpg

J’ai ensuite eu le plaisir de partager un déjeuner républicain avec les grands élus et parlementaires régionaux.

IMG_5939.JPG

IMG_5940.JPG

Ma visite lilloise s’est ensuite poursuivie par une rencontre avec les étudiants de la prestigieuse école de commerce EDHEC. J’ai pu échanger avec ces étudiants sur les enjeux de la coopération française et plus largement sur ceux de la politique étrangère de la France.

Enfin, j’ai eu le privilège de visiter un lieu exceptionnel, situé dans le quartier de Lille Sud. Il s’agit du centre Gaïa, centre d’éducation au développement et à la citoyenneté internationale, qui parmi de nombreuses autres activités, permet à des enfants de s’immerger dans la vie quotidienne sénégalaise.

IMG_0068.jpg

Tout y a été fait pour favoriser l’immersion. Vous embarquer dans un avion de la compagnie Gaïa….

IMG_0070.jpg

Durant le “voyage” un film pédagogique expose la vocation de l’immersion…

IMG_5957.JPG

Puis c’est l’arrivée dans un village sénégalais, dont je précise que les moindre détails ont été réglés avec des sénégalais afin de ne trahir en aucune manière ce qu’est la vie quotidienne au Sénégal.

IMG_5958.JPG

IMG_5965.JPG

IMG_5959.JPG

Une classe de jeune lillois était en atelier d’immersion pendant ma visite. En 2008, ce ne sont pas moins de 3700 enfants qui ont été ainsi “immergés”.

IMG_5971.JPG

Je trouve cette initiative remarquable car elle permet une prise de conscience dès le plus jeune âge de la diversité des conditions de vie humaines sur notre planète et qu’elle apprend aussi à mieux comprendre les différences culturelles et sociales.

16 avril 2009

Lancement d’un fonds d’investissement pour l’agriculture en Afrique

J’ai signé ce mercredi 15 avril à Paris, au nom du gouvernement français, une déclaration commune, avec Donald Kaberuka, Président de la BAD, pour la création d’un Fonds d’investissement pour l’agriculture en Afrique (FIAA).

Ce fonds a été conçu par l’Agence française de développement (AFD) avec l’appui du Ministère de l’économie, de l’industrie et de l’emploi et du Secrétariat d’Etat à la coopération. Ses membres fondateurs sont, outre la France via l’AFD, la Banque Africaine de développement (BAD), le Fonds international pour le développement de l’agriculture (FIDA) et la fondation de Kofi Annan “alliance pour une révolution verte en Afrique” (AGRA).

Un an après les émeutes de la faim, ce fonds -dont les retombées économiques se réaliseront avant la fin de 2009- viendra en aide aux entreprises agro-industrielles et aux coopératives agricoles africaines, respectueuses des paysans modestes et de l’environnement.

Ce fonds devrait collecter, dans un premier temps, 200 millions d’euros et vise, à terme, un objectif de 500 millions d’euros. Il devrait associer des capitaux publics et privés respectueux de la “philosophie” du Fonds.

Il répond à l’idée du partenariat mondial lancée par Nicolas Sarkozy au Sommet de la FAO le 3 juin 2008.

12 avril 2009

Sur mon agenda cette semaine du 13 au 19 avril 2009

Lundi 13 avril 2009

Congés Pâques

Mardi 14 avril 2009

10 h30-11h: Entretien avec Jean-Louis Borloo et Luc Chatel

11h-12h: CNI Élections européennes (UMP)

15h-16h: Questions d’actualité (Assemblée Nationale)

16h-20h: Réunions

Mercredi 15 avril 2009

10h00 Conseil des ministres

15h00 Questions d’actualité au gouvernement (Assemblée nationale)

17h00: Signature Convention Fonds d’Investissement pour l’agriculture en Afrique avec les Présidents Donald KABERUKA (BAD) et Kanayo NWANZE (FIDA)

Jeudi 16 avril 2009

10h-20h: Réunions de travail

Vendredi 17 avril 2009

Étape Tour de France de la coopération décentralisée à Lille

Samedi 18 avril 2009

11h30 Déplacement au Fort de Joux à l’occasion des Ateliers de la coopération décentralisée franco-haïtienne

31 mars 2009

“Internationales”, l’émission de la chaîne TV5 Monde

Chaque dimanche en direct sur TV5Monde et sur les antennes de RFI, Internationales accueille une personnalité au cœur de l’actualité internationale politique, économique, scientifique ou culturelle. 52 minutes de commentaires et de décryptages avec Xavier Lambrechts (TV5MONDE), Bruno Daroux (RFI) et Annick Cojean (Le Monde)

Pour retrouver l’émission dédiée à mon action, rendez-vous sur le site de TV5 Monde.

20 février 2009

Le cinéma français regardé partout dans le Monde

Avec 188,82 millions de spectateurs sur son seul territoire en 2008, le cinéma français se porte bien chez lui. Il s’exporte également avec beaucoup de succès et attire un public toujours plus nombreux à travers le monde.

Le ministère des Affaires étrangères soutient Unifrance film international, l’organisme de promotion du cinéma français à l’étranger. Ce financement est le plus souvent complété par un apport et une coordination logistique apportés sur place par l’Ambassade de France.

Créée en 1949 par les pouvoirs publics français, Unifrance assure la promotion du cinéma national à l’étranger. Soutenue par près de 600 adhérents, cette association regroupant notamment des producteurs et des réalisateurs français, soutient la promotion des œuvres cinématographiques en favorisant, par exemple, le déplacement des artistes dans le monde entier.

Elle organise aussi des manifestations culturelles destinées à faire connaître davantage le cinéma français à l’étranger. Ce même objectif a conduit l’association à créer, en 2003, un programme de rencontres entre réalisateurs français renommés et étudiants d’écoles internationales de cinéma.

En 2008, près de 80 millions de spectateurs étrangers ont vu des films français. C’est un record, jamais les productions françaises n’avaient connu une telle réussite à l’étranger.

  • Babylon A.D. de Mathieu Kassovitz: 10,13 millions d’entrées
  • Astérix aux jeux Olympiques de Thomas Langman et Frédéric Forestier, 9,17 millions d’entrées
  • Taken de Pierre Morel: 8,85 millions d’entrées.
  • Caramel, film franco-libanais de Nadine Labaki, sorti dans 21 pays: 1,2 millions de spectateurs.

affiche-Caramel-2007-2.jpg
© BAC FILMS – Tous droits réservés

D’autres longs métrages, à priori destiné à un public national, ont également conquis les spectateurs étrangers :

  • Ne le dis à personne de Guillaume Canet, sorti dans sept pays, a beaucoup marqué cet été Outre-Atlantique, raflant plus de 4,5M$ au box-office américain
  • Il y a longtemps que je t’aime de Philippe Claudel, sorti dans 12 pays: 1 million de spectateurs
  • La graine et le mulet d’Abdellatif Kechiche sorti dans 16 pays: 716 000 spectateurs.

Je suis fier que le cinéma français, vecteur de notre culture et de notre langue, obtienne ce succès.

23 janvier 2009

Voir le Monde à Paris

Après 10 ans de survol de la planète pour réaliser “La Terre vue du ciel”, Yann Arthus-Bertrand a lancé en 2003, avec Sybille d’Orgeval et Baptiste Rouget-Luchaire, le projet “6 milliards d’autres”: 5000 portraits vidéo réalisés dans 75 pays par 6 reporters partis à la rencontre des “Autres”.

Du pêcheur brésilien à l’avocate australienne, de l’artiste allemande à l’agriculteur afghan, tous ont répondu aux mêmes questions: “Qu’avez-vous appris de vos parents? Que souhaitez-vous transmettre à vos enfants? Quelles épreuves avez-vous traversées? Que représente l’amour pour vous?” Entre l’émotion et la réflexion, c’est à un drôle de voyage au cœur de la diversité de l’humanité que nous convie cette exposition.

Elle est magnifique, logée à la Nef du Grand Palais, à Paris, elle a lieu du 10 janvier au 12 février.

Tous les jours, sauf le mardi, de 12h à 20h
Nocturnes les vendredis et samedis jusqu’à 22h

17 janvier 2009

Idée de sortie

Depuis Nîmes, le Président de la République a annoncé la gratuité des musées aux moins de 25 ans. Je suis très favorable à cette mesure, d’autant que les tests effectués dans 14 établissements en France, dont la gratuité est en cours depuis un an, montrent que leur fréquentation en est accrue, dans la lignée des bons chiffres de 2006.

De la même manière, la gratuité instituée dans les musées nationaux les premiers dimanches de chaque mois confirment cette tendance.

Néanmoins, la cible privilégiée, à savoir les jeunes, sont les moins enclins à visiter, les musées.

La mesure, qui profitera également aux professeurs, entrera en vigueur à compter du 4 avril dans quelque 140 musées et monuments.

Et vous qu’en pensez-vous?

Iriez-vous davantage dans les musées s’ils étaient gratuits? Si oui, si non, pourquoi? Vos commentaires m’intéressent!

28 décembre 2008

Réforme de notre politique culturelle exterieure

Je souhaite vous informer que nous présenterons début 2009 la réforme de notre politique culturelle extérieure, qui s’inscrit dans le cadre plus large de la modernisation de l’action extérieure de la France.

1/ La promotion de la culture française à l’étranger permet de poursuivre un triple objectif : valoriser les idées et l’expertise françaises dans le débat mondial, promouvoir les industries culturelles françaises, affirmer et moderniser l’image de la France, souvent associée à sa culture et à sa langue. En tant que Secrétaire d’Etat chargé de la Francophonie, c’est mon combat quotidien!

2/ L’enjeu de cette réforme est d’améliorer l’efficacité d’un outil exceptionnel :

- exceptionnel par son ampleur, car le réseau culturel français c’est 149 centres et instituts culturels, ainsi que 230 Alliances françaises.

- 50 000 manifestations culturelles montées partout dans le monde chaque année ;

- 400 000 lecteurs inscrits dans nos médiathèques, 8 millions de prêts consentis et 1 million de livres nouveaux envoyés chaque année dans le réseau ;

- 640 000 étudiants inscrits à des cours de français soit une augmentation de 23% par rapport à 2004 pour nos centres et instituts et de 8% pour les Alliances françaises.

- Plus de 20 millions de personnes dans le Monde participent ou assistent directement tous les ans à des opérations soutenues par Culture France.

- 260 000 étudiants étrangers en France en 2007 (4ème rang mondial), dont plus de 18 000 boursiers.

- exceptionnel aussi par la qualité et le dynamisme des personnes qui y sont impliquées et qui font vivre et évoluer nos programmes et les ouvrent à de nouvelles coopérations avec les institutions culturelles, les artistes, les écrivains, les universités, les collectivités locales et les entreprises de France comme des pays partenaires.

3/ La modernisation passera notamment par le développement, et vous savez combien j’y suis attaché, à partir de l’actuelle association CulturesFrance, d’une agence culturelle au statut d’établissement public. CulturesFrance, dès l’exercice 2009, gérera l’ensemble des programmes de notre action culturelle extérieure mis en œuvre depuis Paris, avec un budget de 28,3 millions d’euros, dont 21 apportés par le ministère des Affaires étrangères et européennes, malgré les contraintes budgétaires.

22 décembre 2008

Idée culture

La publicité est au cœur de la création artistique, c’est une image en évolution, le témoin de son temps et de ses mœurs.

Pour retrouver plus de 18 000 archives de publicité, le site www.leclubdesad.org les met en ligne!

L’occasion de retrouver …. DIM

ou OVOMALTINE

Informatique et libertés | Crédits | Signaler un bug