Non classé

Les différentes étapes à suivre pour devenir chauffeur VTC

 

Actuellement, il existe plusieurs sortes de métiers. En effet, la plupart d’entre eux tiennent un rôle primordial dans l’évolution de l’économie locale. Toutes les activités dans le domaine du tourisme, par exemple, influent directement sur les moyens financiers de l’économie. Selon les spécialistes, c’est un domaine fleurissant qui figure parmi la liste des métiers les plus stables. Souhaitez-vous entamer une carrière de chauffeur VTC (véhicule de tourisme avec chauffeur) ? Pas de soucis. Nous allons vous aider pour mener à bien ce projet.

Devenir chauffeur VTC

Prétendre le poste de chauffeur VTC requiert une passion inébranlable dans la communication. Sachez que vous serez toujours en contact avec un tiers. Si vous êtes timide, vous aurez du mal à vous adapter. De plus, vous devez impérativement respecter quelques règles et formalités.

La carte VTC : un document indispensable pour exercer

La carte VTC est un document que vous devez récupérer auprès du préfet de votre département. Si, par exemple, vous souhaitez devenir un chauffeur privé à Bordeaux, vous devez vous adresser au département adéquat.

Le rôle d’une carte VTC

C’est une carte professionnelle qui atteste votre savoir-faire. Sachez que si vous exercez sans une carte VTC, vous serez soumis à une sanction juridique très sévère.

Les documents indispensables pour une demande de carte VTC

Actuellement, il est possible de faire une demande de carte VTC en ligne. Pour ce faire, vous devez vous rendre sur le site officiel de votre préfecture. Une fois le formulaire rempli, vous devez joindre les documents suivants : un permis de conduire B en cours de validité, une attestation de capacité physique ou CERFA n° 14880*01 (cela vous coûtera entre 46 et 50 euros).
Une fois la demande validée, vous devez obligatoirement suivre une formation. Au bout de quelques mois, vous pouvez exercer librement dans votre préfecture.

Les formalités obligatoires à respecter avant d’exercer le métier de chauffeur de VTC

Une fois la carte VTC en main, vous devez obligatoirement posséder une immatriculation. Sans cela, vous serez soumis à une lourde amende. En général, la demande d’immatriculation requiert un budget assez élevé. En effet, il peut vous coûter entre 390 et 400 euros. Si vous ignorez encore les démarches à suivre, nous vous conseillons de contacter une agence spécialisée.

Le métier de chauffeur VTC

Exercer dans le domaine du tourisme requiert une patience et un savoir-faire sans borgne. N’oubliez pas que vous représentez votre pays lors de vos prestations

Pas de Commentaires

Votre Commentaire