Non classé

Quels sont les effets des e-liquides sur la santé ?

Pour vapoter, les e-liquides sont indispensables puisque c’est leur évaporation qui génère de la vapeur à inhaler. En fonction des parfums choisis, la saveur de la vapeur varie. Ses composants, quant à eux, demeurent à peu près la même, mais leur concentration peut changer d’un flacon à l’autre. De quoi se composent réellement les e-liquides et quels sont les effets de ses ingrédients sur la santé des vapoteurs ?

De quoi se composent les e-liquides ?

En Europe, la composition des e-liquides est strictement réglementée de sorte à ne pas exposer la santé des vapoteurs à divers maux. Les ingrédients peuvent néanmoins varier d’un flacon à un autre et d’une marque à une autre. Seuls les seuils autorisés doivent être respectés ainsi que la nature des ingrédients.

Ainsi, avant d’acheter un e-liquide de vapoteuse pas cher, assurez-vous que la formulation de ce dernier respecte les exigences suivantes. En effet, pour être conforme aux normes, un e-liquide doit se composer de :

  • Propylène glycol ou PG : c’est ce produit qui provoque le hit recherché par certains vapoteurs. Il relève aussi la saveur de la vapeur. Notez que le PG est un produit inoffensif déjà utilisé dans de nombreux produits de la consommation courante. Il fait partie des bases des liquides pour cigarette électronique, mais certains flacons n’en contiennent pas.
  • Glycérine végétale ou VG : contrairement au PG, la VG est indispensable pour obtenir de la vapeur. Sa teneur dans un flacon détermine la quantité de vapeur obtenue. Elle apporte un goût plus sucré à la vapeur et la rend plus aérienne. Elle n’engendre pas de hit. Certains e-liquides ne contiennent que de la VG en guise de base. On les appelle e-liquide 100 % VG. Sachez néanmoins que si la base ne contient pas de PG, l’arôme lui en contient toujours.
  • L’arôme : les fabricants peuvent utiliser des parfums artificiels ou des parfums naturels. Il va de soi que les seconds sont à privilégier, mais cela dépend de chacun. Certains flacons proposent un cocktail de saveurs tandis que d’autres ne contiennent qu’un seul arôme. Le choix est aujourd’hui très vaste ce qui permet de donner au vapotage un côté ludique qui fait son effet auprès des consommateurs, fumeurs ou non.

Ce sont les trois ingrédients incontournables des e-liquides. À leurs côtés, on peut trouver de la nicotine et de l’alcool. Ces derniers sont facultatifs, mais leur taux reste très surveillé par les autorités sanitaires, car inhalés, ils peuvent avoir quelques effets néfastes sur la santé.

Quels effets produisent ces différents composants ?

Parmi les composants cités ci-dessus, la glycérine végétale est, sans doute, celui qui a le moins d’effets sur la santé du vapoteur. Le seul reproche qu’on puisse lui faire c’est son côté trop sucré qui a tendance à encrasser la résistance trop vite. Mis à part cela, elle ne présente pas vraiment de méfaits sur la santé.

Quant aux autres ingrédients, prudence est de mise, car comme tout autre produit, un abus peut générer quelques soucis sanitaires.

  • L’arôme : les parfums naturels sont à privilégier ainsi que les e-liquides à arôme unique. Il faut savoir que certains parfums, une fois mélangés et réchauffés peuvent générer des effets chimiques peu rassurants. Si vraiment vous souhaitez goûter à des saveurs cocktails, assurez-vous, auprès des vendeurs ou même de spécialistes, de l’absence d’effets néfastes. Aussi, autant que possible, évitez les e-liquides aux fruits rouges puisque ces derniers produisent souvent des substances douteuses.
  • Le propylène glycol : une forte concentration en PG intensifie le hit qui atterrit directement au niveau de la gorge. La sensation peut plaire à certains, surtout aux anciens fumeurs, mais il faut faire attention puisque ces hits puissants peuvent générer des irritations au niveau de la gorge ainsi qu’une sécheresse buccale. Pour éviter cela, veillez toujours à ce que la concentration PG-VG soit équilibrée ou au moins, si le taux de PG est supérieur, vapotez le liquide concerné avec une e-cigarette moins puissante. Il est aussi conseillé de ne pas associer e-liquide à forte concentration de PG avec un taux maximal de nicotine. Le hit n’en sera que plus puissant et plus irritant.
  • La nicotine: en tant que produit du tabac, sa présence dans les e-liquides doit vous rendre plus prudent que ce soit durant la manipulation du liquide ou son inhalation. Rappelons que la nicotine est responsable de la dépendance, mais pas seulement. Elle a aussi des effets irritants si vapotée à trop forte dose et peut engendrer des maux de tête, des étourdissements ou des vertiges en cas de surdose. Il est alors conseillé de bien choisir la dose adaptée à votre niveau de dépendance. Et si vous n’êtes pas dépendant, limitez-vous aux e-liquides qui en sont dépourvus.
  • L’alcool : son taux est strictement limité à 1 %, car un abus favorise l’alcoolisme. Comme avec la nicotine, il faut respecter la dose maximale autorisée et surtout, manipuler le liquide avec prudence.

Pas de Commentaires

Votre Commentaire